La Nuit étoilée – V. Van Gogh

autoportraitVincent Van Gogh, Portrait de l’artiste, 1889, huile sur toile, 65 x 54.5 cm, Paris, Musée d’Orsay

Source image : Web Gallery of Art

Van Gogh naît à Groot-Zundert, un village hollandais dans l’Ouest du Brabant-Septentrional, en 1853 et se suicide à Auvers-sur-Oise en 1890. Inconditionnel de Jean-François Millet, mais aussi influencé par l’art néerlandais, il rejoint son frère Théo à Paris en 1886 où il fréquente aussi le milieu des peintres impressionnistes et néo-impressionnistes. Il sera considéré plus tard en tant que post-impresionniste.

nuit etoileeVincent Van Gogh, La Nuit étoilée, 1889, huile sur toile, 73.7 x 92.1 cm, New-York Museum of Modern Art, inv. n° 472.1941

Source image : Web Gallery of Art

La Nuit étoilée est une huile sur toile réalisée près de Saint-Rémy à l’hospice Saint-Paul de Mausole où il est interné pour des crises de folie le 8 mai 1889. Cette toile est divisée en 4 parties.

Tout d’abord la région orientale d’un ciel avant l’aube, vers quatre heures du matin, fourmillant de corps stellaires : la lune en croissant, un réseau d’étoiles qui semblent faire jaillir une énergie en ondes concentriques, et une spirale parallèlement à l’horizon inspirée de nébuleuses réelles. Puis les maisons d’un hameau inspiré de Saint-Rémy, entouré de champs de blé et d’oliveraies, bordé à droite par des collines (Les Alpilles) dont les ondulations sont répétées par des bandes claires dans le ciel, peut-être signe de l’aube. Au centre du hameau se dresse une église dont la flèche dépasse à peine l’horizon, tandis qu’à gauche un cyprès, en forme de flamme, domine toute la composition en s’élançant sur presque la moitié en largeur et sur toute la hauteur. Ces deux éléments créent l’effet de profondeur et structurent l’image.

La lumière principale provient de la lune. Il n’y a pas de zones d’ombres puisque le ciel est illuminé par diverses étoiles. Le village compte quelques maisons éclairées.

Vénus apparaît proche de l’horizon, à droite du cyprès. Au-dessus, on peut reconnaître la constellation du Bélier. Van Gogh modifie la lune par rapport à la réalité ; il serait revenu à l’image la plus traditionnelle de la lune en croissant.

nuit etoilee - montageVincent Van Gogh, La Nuit étoilée, 1889, huile sur toile, 73.7 x 92.1 cm, New-York Museum of Modern Art, inv. n° 472.1941

Source image : montage Julie Laverat

Van Gogh s’inspire de Delacroix pour élaborer sa palette chromatique. Le bleu et le jaune, couleurs complémentaires, dominent dans la nuit étoilée. Au lieu d’utiliser un plus grand nombre de teintes foncées pour réaliser un nocturne, Van Gogh opta surtout pour du bleu dans une gamme de tons cohérents. Les maisons sont cernées de noir ce qui démontre l’influence de Gauguin, de l’estampe japonaise et de la technique du vitrail.

Nulle trace d’un dessin sous-jacent : Van Gogh a tout au plus tracé une esquisse préalable très générale. Il a utilisé pour son ciel étoilé une touche pâteuse, rythmique traduisant son état troublé. La toile n’est pas particulièrement recouverte. Le village et les vergers ont aussi été peints avec des empâtements. Ces zones sont séparées les unes des autres par la chaîne des Alpilles, peinte de manière beaucoup plus diluée et moins variée.

Agitation calculée avec opposition de deux forces, celle ferme et tangible de la terre contre celle, dynamique et ondoyante du ciel. Le cyprès, symbole de mort et de vie éternelle, matérialise le lien entre terre et ciel. Le clocher peut aussi réaliser ce lien.

Le sujet de ce tableau est souvent décrit comme hallucinatoire ou visionnaire. Pour certains, il est synonyme de folie. Pour d’autres, c’est un souffle tragique mais totalement maîtrisé, l’expression d’un génie. Van Gogh cherche la voie de la démesure, il accède au sublime. La reproduction fidèle de la réalité n’était pas sa préoccupation première. Van Gogh exprimait sa conception du monde en s’engageant dans la réalité telle qu’il l’appréhendait directement. Il aimait à peindre par points ou par traits de couleur avec une touche bien à lui. Pour Van Gogh c’était un moyen d’exprimer ses émotions. C’est l’expression directe de l’exaltation même de l’esprit de l’artiste.

Œuvres à mettre en comparaison, de Van Gogh (pour les nocturnes) et de Millet :

eugene bochVincent Van Gogh, Portrait d’Eugène Boch, 1888, huile sur bois, 60 x 45 cm, Paris, Musée d’Orsay

Source image : Web Gallery of Art

terrasse de café le soirVincent Van Gogh, Terrasse de café le soir, 1888, huile sur toile, 81 x 66 cm, Otterlo, Rijksmuseum Kröller-Müller

Source image : Web Gallery of Art

nuit etoilee sur le rhoneVincent Van Gogh, Nuit étoilée sur le Rhône, 1888, huile sur toile, 73 x 92 m, Paris, Musée d’Orsay

Source image : Web Gallery of Art

1961.22, 52945Jean-François Millet, La Nuit étoilée, 1850-65, huile sur toile, 65.4 x 81.3 cm, New Haven, Yale University Art Gallery, inv. n° 1961.22

Source image : Yale University Art Gallery

Julie Laverat

UPJV – L1 Histoire de l’Art

Bibliographie :

BOIME, Albert, Van Gogh, la nuit étoilée, l’histoire de la matière et la matière de l’histoire, Paris, Editions Adam Biro, 1990 (trad. de l’am. par FERAULT Dominique), 63 p.

HEUGTEN van, Sjaar, PISSARO, Joachim, STOLWIJK, Chris, Vincent Van Gogh, les couleurs de la nuit, Arles, Actes Sud, 2008, 159 p.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s