Les fresques de la Villa Publius Fannius Synistor à Boscoreale – Musée de Picardie

Boscoreale est une région jouxtant la ville de Pompéi, en Italie, qui fut également dévastée et conservée par l’éruption du Vésuve en 79 après Jésus-Christ. Ces fresques ont été découvertes au milieu du XIXe siècle, dans une luxueuse villa suburbaine appartenant à un dénommé Publius Fannius Synisto ; détachées et mises aux enchères à Paris, à la vente Durand-Ruel, en 1903, les parois de la villa, exceptionnellement bien conservées et très représentatives du « second Style pompéien », furent pour une partie acquises par le collectionneur Albert Maignan. Ce dernier les léguera, ainsi que toute sa collection, au Musée de Picardie en 1927. Les fresques étaient alors fixées sur des châssis en chêne dont les caissons étaient remplis de plâtre armé de clous en alliage ferreux, atteignant un poids d’environ 300 kilogrammes.

Méro-1890

Fresques de la villa de Publius Fannius Synisto, Boscoreale, Italie, v. 30-40 av. J.-C., Amiens, Musée de Picardie

Photo : © Jean-François Fournier

Le département archéologique du Musée de Picardie a été transféré en 1986 au sous-sol, et les fresques ont été installées de part et d’autre d’un pilier en brique. Un siècle après leur découverte et leur dépose en 1901, l’épais vernis oxydé qui les recouvrait masquait mal les symptômes de dégradation avancée et rendait le décor peu lisible. Étouffées sous des patines douteuses elles passaient presque inaperçues. C’est ainsi qu’entre 2006 et 2010, les deux fresques ont fait l’objet d’une importante restauration, un véritable sauvetage d’un coût de 70 000 euros, réalisé par le CEPMR (Centre de Peinture Murale Romaine) de Soissons et par Béatrice Amadei de l’Association Pro Pictura Antiqua. Le transfert de ces fresques sur des panneaux en nid d’abeille, inertes, a permis de diviser leur poids par trois. Elles ont ainsi retrouvé leur éclat avec des couleurs chatoyantes, dont un rouge cinabre qui était dans l’Antiquité rare et très coûteux.

pigments

Echantillons de pigments utilisés lors de la restauration des peintures de Boscroreale : 1. Noir de fumée, 2. Ocre jaune, 3. Ocre verte, 4. & 5. Deux Ocres rouges, 6. & 7. Deux Terres (noms commerciaux : Terre d’Ombre et Terre de Sienne)

Photos : © Jean-François Fournier

Montage photo : © Thérèse Kempf

Ces deux fresques proviennent d’une exèdre (dans l’Antiquité, salle de conversation située à l’arrière d’un portique, dans les riches demeures ou les édifices publiques) ouverte sur le péristyle de la villa. Représentatif nous l’avons dit du second style pompéien (en 1889 l’archéologue Auguste Mau détermine quatre styles picturaux correspondant à près de trois siècles de productions dans les régions de Pompéi et Herculanum notamment), le décor est basé sur des représentations de colonnes et parements de marbre en trompe-l’œil, d’éléments architectoniques majestueux et de lourdes guirlandes.

4 styles pompéiens

Les quatre Styles Pompéiens : 1. Stabies, Villa d’Arianna ; 2. Rome, Palatin, Maison d’Auguste ; 3. tablinum de la villa de Marcus Lucretius Fronto ; 4. Pompéi, Maison des Veti

Source images : Wikipedia

Montage photos : © Thérèse Kempf

Le décor est unitaire, entièrement consacré à d’amples guirlandes végétales, de feuilles et de fruits, qui pendent en chaîne continue de larges festons sur chacun des trois cotés, sous un haut entablement peint associant corniches moulurées et plaques de marbre de couleur.

entablement

Détail des fresques de la villa de Publius Fannius Synisto, Boscoreale, Italie, v. 30-40 av. J.-C., Amiens, Musée de Picardie

Photo : © Jean-François Fournier

Un double rythme scande la paroi : celui de la verticalité animée de bandes jaunes qui séparent les panneaux rouges. Vient ensuite un rythme plus souple, animé de deux grands arcs que décrivent les guirlandes accrochées à une tête de jeune taureau sacrifié. Ce dernier est paré de bandelettes et fixé au centre du mur

Méro-1896-taureau

Détail des fresques de la villa de Publius Fannius Synisto, Boscoreale, Italie, v. 30-40 av. J.-C., Amiens, Musée de Picardie

Photo : © Jean-François Fournier

Ces festons, par leur richesse considérable en terme de détails et par leur évocation presque tactile de la nature (fruits, feuilles, …) suggèrent une nature féconde et débordante de vie. Par de fins rubans rouge foncés, des objets sont suspendus aux guirlandes : ils évoquent le culte de Bacchus, dieu du vin, de la fête et du théâtre.

ruban-1895

Détail des fresques de la villa de Publius Fannius Synisto, Boscoreale, Italie, v. 30-40 av. J.-C., Amiens, Musée de Picardie

Photo : © Jean-François Fournier

Méro-1895

Détail des fresques de la villa de Publius Fannius Synisto, Boscoreale, Italie, v. 30-40 av. J.-C., Amiens, Musée de Picardie

Photo : © Jean-François Fournier

Ici des instruments de musique : une espèce de tambourin, et une cymbale qui forme une paire avec celle qui figure sur la fresque latérale aujourd’hui conservée au Metropolitan Museum of Art, à New-York. Cette fresque présente aussi un masque suspendu et un serpent sortant d’une boite. La fresque conservée en Belgique présente en son centre la tête d’un jeune satyre aux yeux sauvages, exorbités, et à la bouche grande ouverte. L’extrémité droite du panneau est malheureusement perdue. Pour se faire une idée de l’importance de ces fresques au sein du musée je vous invite à aller voir celles exécutées par l’artiste américain Sol LeWitt. Cette rotonde est un hommage à la peinture pompéienne, reprenant le principe ornemental du trompe-l’œil.

IMG_0383

Sol LeWitt, Wall Drawing n°711, 1992, peintures murales de la rotonde du Musée de Picardie (Amiens)

Image : © Laetitia Grucy

Laetitia Grucy

Université Bordeaux-Montaigne – M1 ROMAP

1 commentaire

  1. Formidable cet article, j’ai vécu à Naples et visiter maintes fois ces lieux … Cependant l’analyse me permet de découvrir des détails comme la tête de taureau ! Quant aux quatre styles picturaux, la photo nme permet de visualiser les différents aspects : merci pour cet excellent article !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s